Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 18:53

A l'inverse de la France qui dispose d'une profusion et d'une diversité des produits, le Japon ne dispose pas de beaucoup de surfaces agricoles. Coincées entre les montagnes et la mer, les plaines agricoles sont exploitées de façon intensive. Ce n'est pas pour rien que les Japonais sont les inventeurs de la micro motoculture ( Yanmar, Iseki, Kubota....) car il fallait bien adapter les machines aux surfaces disponibles. De plus aujourd'hui, les terres agricoles sont réduites par l'urbanisation grandissante.

Donc avec peu de produits (même si aujourd'hui on peut importer tout ce qu'on veut) les Japonais ont réussi à créer une cuisine esthétique, diététique et goûteuse.

  • Esthétique incontestablement : comme pour les jardins la recherche du beau se retrouve dans la cuisine : les contenants sont jolis même pour les simples plats de soupes de nouilles (udon pour les pâtes de farine de blé, soba pour les pâtes de farine de seigle) qui sont les plats de base de la nourriture japonaiseJapon-2-524.jpgUn repas ne se juge pas à des grandes assiettées mais à une foule de petits plats très variés disposés sur la table en même temps et mangés dans n'importe quel ordre !

  • Japon-1-006.jpgJapon-2-064.jpg
  • Diététique forcément : les cuissons sont souvent à base de bouillons, de poissons crus, de légumes bouillis ou marinés, du tofu, de viandes grillées en petites quantités, relevés par des sauces de soja pimentées. Peu de fruits, peu de patisseries, pas de fromages, du thé froid ou chaud comme boisson.Tous ces éléments vous font comprendre pourquoi les Japonais sont en général minces, pas très grands surtout pour les anciennes générations. Avec mon 1.70 m, j'ai souvent eu l'impression d'être très grande : en toute amitié 1 Michèle = 2Junko.Japon-2-208.jpg

 

  • Goûteuse assurément : certains goûts m'ont parfois surpris comme la soupe de grosses huitres, une spécialité de Miyajima qui a l'air d'être très appréciée des Japonais, ce que j'ai préféré ce sont les yakitori (petites brochettes) de toutes sortes et les tempuras (légumes, poissons, crevettes...passés dans une pâte à frire légère).Japon-2-270.jpg

 

Pour conclure, sur quelques idées reçues : on ne mange pas tant de riz que cela et on n'a pas mangé beaucoup de sushis, sans doute les soupes étaient -elles les bienvenues quand il faisait froid.Japon-1-001.jpg

 

Enfin, mon inquiétude était de savoir s'il faudrait manger assis tailleur ou à genou.

Cela nous est arrivé quelques fois quand nous avons été dans les auberges traditionnelles , les ryokans et certains étaient plus à l'aise que d'autres. On voit ici la maîtrise d'Hélène.Japon-2-599.jpg

 

 

Heureusement, la plupart du temps nous étions installés à une table à l'occidentale même chez nos hôtes.

 

Japon 2 061

 

 


Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:00

Si j'allais au Japon pour les cerisiers bien sûr, je ne pouvais manquer les jardins et chacun sait que c'est aussi une de mes passions.

Déjà en Chine, j'avais pu admirer quelques jardins remarquables en particulier à Suzhou, en pleine floraison des azalées.0289

 

 

 

Mais au Japon j'ai été particulièrement intéressée

par la taille des arbres et la façon de les conduire

quelle qu'en soit l'espèce.Japon 2 398

Les arbres, certains plusieurs fois centenaires, sont taillés pour à la fois leur donner une forme mais aussi pour laisser l'air et le regard passer entre les branches.Japon-2-673-copie-1.jpg

 

Japon 2 474

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Japon 2 388

 

 

 

Japon 2 151

 

 

 

 

Dans les jardins humides, la promenade s'articule  

autour de la maison de thé où le maître des lieux venait se distraire en compagnie des geishas, maison entourée d'un plan d'eau dans lequel s'ébattent de magnifiques carpes koï.

 

 

 

 

 

 

 

 

Là, poussent des lotus et en bordure des iris, un pont permet le passage d'un monde à un autre, une colline suggère les montagnes omniprésentes au Japon.Japon 2 167

 

 

 

 

 

De nombreux conifères, des érables de toutes sortes, des azalées taillés en boules,des glycines centenaires, des camélias certains taillés comme des haies d'autres très aérés...Japon 2 484

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les érables commençaient juste à mettre leurs feuilles (ce doit être une splendeur à l'automne), les azalées et les glycines en avaient encore pour un mois avant d'être en pleine floraison et les pelouses avaient encore leur couleur d'hiver mais tout cela n'a pas entamé mon enthousiasme.

 

 

 

 

Japon 2 266

 

 

 

 

 

 

 

Quel âge peut bien avoir ce pied de glycine ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant aux fameux jardins secs, si je n'ai pas aimé le plus célèbre, le Ryoan_ji de Kyoto car il était envahi par les touristes, j'ai adoré ceux du Daisen -in Japon 2 380

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps humide avait éloigné les foules et j'ai pu me prendre pendant quelques instants pour quelque samouraï cherchant la voie du zen.Japon 2 470

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 15:36

Nous étions sept au départ, tels les sept samouraïs ou les sept "sages" comme Josiane nous a surnommés très vite.Japon 1 009

Alain a supporté avec stoïcisme ses six compagnes  pas toujours très "sages", nos nombreux bavardages mais à voir les photos, il n'a pas l'air trop malheureux.Japon-1-186.jpg

Dès notre arrivée à Hiroshima, nous avons retrouvé nos anges gardiens Junko et Motoko qui nous ont bien facilité les déplacements, les visites, le choix des restaurants.Japon 2 019

Junko s'était adjointe l'aide de Mitsuko et Maki à Kyoto : ce sont deux  jeunes femmes qui aiment la France et qui sont ravies de pratiquer le français et de nous aider.Japon-2-520.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Japon-2-485.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Nara c'est tout le groupe de nos hôtes, sous l'égide du dynamique Hiro OnishiJapon-2-287.jpg qui se met en quatre pour nous proposer un programme varié malgré les aléas climatiques, les cerisiers qui n'étaient pas encore tout à fait fleuris : champs de thé, poteries, musée de Miho perdu dans les collines, temples et jardins Japon-2-307.jpg, fabrique de saké Geikkeikan.

Enfin à Tokyo, nous avons retrouvé les amis de Morioka, Fumiaki et Yukiko ainsi que Hiroko et Taïko qui ne pouvant nous recevoir chez eux en raison des évènements de 2011, sont venus nous rencontrer et nous aider dans nos visites et nos emplettesJapon-2-704.jpg.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:29

MONTAGE BRANCHE 

 

 

 

 

Du réel au passé, il n'y avait qu'un pas que nous avons franchi en visitant le Musée national de Tokyo qui parmi les dizaines d'objets en sa possession avait exposé des oeuvres variées sur le thème des...cerisiers.

 

 

 

 

 


Dans les musées de Shanghaî et de Pékin j'avais pu admirer des merveilles mais là aussi  je me suis émerveillée devant les porcelaines

 

Japon 1 089

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                          les kakémonos Japon 1 132 copieJapon 1 112

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les kimonos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 de sublimes paravents.Japon 1 129

Mais si je devais faire un choix ce seraient les extraordinaires estampes d'Hiroshige (2ème moitié du 18ème siècle) que je connaissais mais dont j'ai pu apprécier la finesse, la précision du trait, la douceur des couleurs.J1 128 Hiroshige

 

 

 

 


Japon 1 122 copieJapon 1 121

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 15:23

Japon 2 568

 

 

 

La date de notre voyage n'avait pas été choisie au hasard mais avec soin pour coller au mieux à la floraison des cerisiers, sakura en japonais.

En fait ces cerisiers appartiennent à la famille des Prunus, le plus courant étant le Prunus serrulata ,aucun ne donnant des cerises.

Cette floraison commence fin mars, début avril et dure maximum 2 semaines.

 

 

 

Première inquiétude en arrivant dans le sud près d'Hiroshima, les cerisiers n'étaient qu'en boutons, le froid expliquant ce retard.Japon 2 188

Heureusement, en allant du sud au nord nous avons pu suivre toutes les étapes de la floraison pour terminer à Tokyo par le bouquet final : la pluie de pétales de cerisiers!Japon 2 669

 

Cette période correspond au début de l'année en particulier pour les écoliers et les lycéens.

N'oublions pas qu'en Occident aussi,chez les Grecs, les Romains jusqu'au Moyen Âge, le printemps symbolisait le renouveau, l'espoir de bonnes récoltes.

 

Je savais que ce moment était très important pour les Japonais mais j'étais loin d'imaginer l'ampleur du phénomène!

Japon 2 146

 

 

 

 

 

Des foules se déplacent pour aller admirer les fleurs, attendent des heures pour photographier la première éclosion, les télévisions font le point plusieurs fois par jour de l'avancée de la floraison!

 

 

 

 

 

 

Alors pour célébrer cet évènement nous avons vu ces Japonais si disciplinés si sages se réunir le soir dans les parcs pour faire la fête en pique - niquant sous les cerisiers : c'est le Hanami !

Mais ici rien n'est fait dans l'improvisation :

à Tokyo,le soir, les étudiants près de leur université avaient installé leur bâche bleue, s'étaient déchaussés pour faire la fête,manger, boire du thé,des jus de fruits mais aussi de la bière, du saké et d'autres alcools.

 

 

En début de soirée ils étaient très cleans mais je ne sais pas s'il en était de même en fin de nuit.Japon 1 051Japon 1 044

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Japon 1 076Le lendemain dans le parc Ueno, la foule était considérable, des employés gardaient, pour leur entreprise, la bâche bleue pour la fête du soir, le tout dans une ambiance très bon enfant!

 

Japon 1 071

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 14:23

Dans les années 60, j'avais entretenu une correspondance suivie avec un jeune Japonais, Yoshinobu Kato, qui vivait près de Nagoya. Nous échangions des timbres, des cartes postales, souvent nous parlions du moment où nous pourrions venir lui en France, moi au Japon.

Nous nous sommes perdus de vue, je ne sais pas s'il a réalisé son rêve mais pour ma part j'avais gardé toujours, dans un petit coin de mon coeur, cette envie intacte, entretenue par de nombreuses lectures de romans, de bandes dessinées, de mangas...Bref, tout ce qui se rapportait au Japon m'intéressait! Japon 2 028


Eh bien grâce à Josiane et ses cours d'Ikebana, j'ai pu réaliser mon rêve!

Le voyage prévu en avril 2011, a été bien sûr reporté aux mêmes dates en 2012.

C'est maintenant l'heure du bilan : vraiment, je ne suis pas déçue et je vais essayer de vous rendre compte de quelques thèmes tels que je les ai ressentis.

 

Japon 2 171Tout d'abord, je ne pouvais pas faire moins qu'à la Martinique : atteinte du syndrome du 3ème jour, je n'ai pas vu une petite marche dans un temple et je suis allée me cogner violemment le visage, les côtes, le genou côté gauche. Heureusement je m'en suis tirée avec des bleus spectaculaires, des douleurs aux côtes mais rien de cassé heureusement!

Le bois de camphrier c'est dur mais moins que les os gascons!

 

J'ai donc gravi de nombreuses marches, supporté le froid, le vent, les couchages japonais, soutenue par mon enthousiasme et mes compagnons de voyage. Japon 2 462

 

 

 

Telle un samouraï pratiquant la calligraphie, je n'ai pas perdu mes habitudes de voyage en rédigeant mon journal de voyage.Japon 2 602

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 14:32

Vignette.jpg 

 

Patientez encore quelques jours pour lire le compte rendu de la virée de Michèle au Japon.

 

Les 1000 photos sont prêtes, reste à choisir les meilleures, relire les carnets de voyage, écrire les textes mais pour l'instant la voyageuse a laissé place à la Mamie !


Donc rendez vous à partir de dimanche pour le pays des cerisiers en fleurs .....

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 22:06

 

Célibataire, soltero ou single man ,  j'ai passé le week end de Pâques à Orist  d'où je vous ai ramené ces photos qui j'en suis sur, feront plaisir à toute la famille. Paques Orist 003

Paques Orist 011Paques Orist 018Paques Orist 028Paques Orist 035Paques Orist 039

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:48

Merci de nous avoir suivis pendant cette grosse douzaine de reportages : pour vous remercier on vous offre ti'punch ou planteur, rhum blanc ou vieilli, nature ou arrangé....

 

DSCN3313

Avant de faire du rhum, il faut presser la canne pour lui faire exprimer son jus. Les moulins les plus anciens étaient à force animale. J'ai annoté la photo pour que vous compreniez que l'ensemble du bâti tourne, que les cales 2 permettent de régler l'écartement.

DSCN3300 copie

 

Sur cette photo, pas de difficulté de compréhension : c'est bien une vieille mule qui fait tourner le moulin

DSCN3303Les moulins de seconde génération étaient à eau ( voir un précédent article) puis lorsque la concurrence des betteraviers se fit plus forte ( fin du XIX° siècle) on passa à la machine à vapeur qui délivrait assez de puissance pour mieux presser la canne et faire pisser plus de jus.

Le générateur produisait également de la vapeur pour améliorer la distillation.

DSCN3321

Toutes les machines à vapeur se ressemblent : le cylindre - piston est relativement petit ( sur les locos c'est la chaudière qui occupe de la place), les roues d'entraînement sont démesurées pour jouer le rôle de volant d'inertie quand le piston est au point mort, des arbres de transmission très longs vont distribuer la force au broyage, à l'alimentation en cannes, à l'évacuation de la biomasse vers la chaudière, aux ateliers des mécanos, aux premiers groupes électrogènes....

 

De ce monde d'engrenages, de bruit, de cambouis sort un alcool merveilleux qui vous rappelle la plage et les cocotiers. Fermez les yeux et savourez le mystère !

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:05

Des choses que nous n'attendions pas, que nous aimerions revoir ou mieux comprendre. Bref la matière pour un prochain séjour !

 

DSCN3246 Surprise dans la distillerie Crassous de Medeuil qui produit le rhum J M  : la plaque du générateur de vapeur indique que le fabricant est de Tartas, la société Sereys. D'autant que, sur place, un chaudronnier bordelais qui effectue la maintenance avant la saison de coupe, nous explique qu'il a connu les chaudiéres de Tartas, de Pyrenex à Saint Sever,  

 

En discutant avec lui, nous apprenons que ces chaudières à biomasse sont installées dans le monde entier pour les grosses unités de production de rhum, cacao, café, coton.

Cette société est partie de Tartas vers 1990, s'est installée à Cestas puis a été reprise par le groupe HD Compte-R qui est installé en Auvergne sous le nom Atlantique Thermique. Et moi qui croyais bien connaître l'économie des Landes

 

DSCN3834 

 

 

 

 

Les cimetières de Guadeloupe sont vraiment à voir : soit bâtis en caveaux blancs et noirs comme celui de Morne à l'Eau, soit faits de tombes plus modestes comme cette "baignoire" .  Si ce type  e tombe est modeste, les gens y apportent de magnifiques coquilles de murex. Quant aux enterrements, les participants y vont avec leurs plus beaux habits : chapeaux noirs, costumes...DSCN3591

 

 

Si la Martinique a ses courses de yoles, les Guadeloupéens se passionnent pour les épreuves de boeufs tirants. Dans le tombereau 1500 kg environ, une distance de 120 m à franchir avec une pente de 30 % : tous ces critères se modulent à l'appréciation des commissaires. Le conducteur de l'attelage ne doit pas abuser du fouet ( 12 coups maxi) et est assisté de deux aides qui calent le tombereau.

DSCN3542

Je n'ai pas vu d'épreuves et ai du me contenter de videos. C'est donc au programme d'un prochain séjour. Cet attelage s'entraînait  sur la route en attendant le début de la saison. 

 

La présence gasconne est marquée aux Îles depuis le XVIII° siècle. Au hasard de la toponymie de Grande Terre,   je vous livre Bosredon, les quartiers Carrère,  Dubédou, Gascon,  Lasserre,Lalanne, l'Anse Laborde... Quant à Aman Souques qui fut l'un des magnats de la canne à sucre à Beaufort, il venait  des Hautes Pyrénées.

 

Nos monuments aux morts sont souvent d'un style uniforme "officiel" qui laisse bien peu de place au particularisme local . Celui du Lorrain fait exception avec l'Ange et le Soldat. Style naïf et local, il est d'autant plus le témoignage que les Antillais ont participé à l'effort de guerre, une guerre qu'ils font souvent cesser en 1919, date de leur retour au pays.

DSCN3221

 

 

DSCN3777

 

 

 

 

 

 

 

Enfin pour terminer, cette image d'un geko petit lézard que les gens laissent entrer dans les habitations car il porte bonheur. Je ne sais s'il est proche du margouillat de la Martinique, également très familier !

Partager cet article
Repost0