Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 23:13

Cabane Bapourrut 002

 

Dans le secteur Nord Ouest d'Orvignac, sur la commune de Saint Julien en Born, une gravure pariétale représentant une bécasse vient d'être découverte. Elle alimente les supputations sur les activités des premiers Landais.

 

 

 

 

 Cabane Bapourrut 001

 

La gravure a été réalisée au charbon de boi s ce qui prouve que les dessinateurs Landais avaient découvert le feu. Elle est rehaussée d'un pigment fluorescent dont des traces ont été retrouvées sur des arbres proches. La précision  du dessin - qui montre un oiseau en train de fouir la terre pour y trouver de vers- est telle que l'identification du sujet est incontestable. Le long bec, les yeux situés en arrière de la tête montrent que le chasseur primitif devait certainement bien connaître cet oiseau et lui porter une certaine adoration car il est également représenté deux autres fois à l'intérieur de l'abri.Cabane Bapourrut 003

 

L'examen des restes alimentaires situés prés de l'âtre n'a pas révélé la présence d'ossements du volatile et l'on se perd en conjectures sur les motifs qui ont poussé l'artiste à représenter cet animal. Est-on en présence d'un cousin de ces peuples de Dordogne qui représentaient à foison des chevaux et des mammouths mais n'en consommaient pratiquement pas ? Incantation à un oiseau fascinant ou au rythme des saisons, les ethnologues le découvriront peut-être

 

Le dessin est assorti de signes qui pourraient être de l'écriture dans un patois grossier "Adischatz" en bas de gravure et Le Bapourrut en haut de l'oeuvre . Il est possible que ces termes aient une signification.  De là à prétendre qu'ils pourraient constituer un langage, les experts invitent à la plus grande prudence.

 

Un nouveau champ d'investigation pour les biologistes, historiens, ethnologues, climatologues est donc ouvert par cette découverte des époux Latterrade lors d'une campagne d'exploration VTT .

 


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 22:25

Plage-octobre-001.jpgLe beau temps de toute la semaine nous a incités à prendre deux jours de repos à Bias : 35° au soleil sur la plage ce dimanche à 17 heures, pas de vent, des vagues très douces, de gros coefficients permettant d'aller au banc de sable. Le revers de la médaille c'est que beaucoup de Landais et prôches (32 et 47) ont eu la même envie de profiter de la douceur de la saison....

 

Au camping une petite douzaine de mobil-homes étaient occupés et il y avait du monde dans les restaurants de Mimizan samedi soir (nous y avons fêté la Saint Michel avec un petit peu de retard).

 

Mais cette belle arrière-saison n'est pas exceptionnelle : en 2009, nous avions eu le même temps pour visiter le Marais Poitevin.Tout ça devrait continuer toute la semaine dans le Sud Ouest : je vais en profiter pour mettre à jour le potager , débroussailler, traiter à la sève descendante

 

En attendant Michèle aussi vous salue bien : un temps idéal pour pédaler, nager, bronzer...

 

Michele-VTT-octobre-2011-012.jpg

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 11:41

En cliquant sur ce lien, vous trouverez une cinquantaine de photos sur un excellent séjour d'une semaine à Cambrils avec mon club cyclo d'Eugénie les Bains.

 

250 km de velo et quasi 3000 m de dénivellé positif en trois sorties, des desserts à volonté....pour moi ; des ballades intéressantes de la plage, du soleil et de la natation pour Michèle sans compter le bonheur d'être à l'hôtel.

 

Evidemment, je n'ai pas terminé pour la Saint Michel la peinture de la chambre, mais prenons le temps de vivre !

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 23:04

Ce dimanche, la population vicoise était appelée aux urnes pour se prononcer sur la question du devenir de la fête populaire. La majorité des votants s'est prononcée pour un arrêt total de la fête dans la rue ( c'est à dire en dehors du pourtour des arènes, la partie taurine n'étant pas concernée par le referendum),et ce pour une durée de deux ans suivant globalement  son Maire. Reste au Conseil Municipal à se prononcer , mais entre l'avis net  de la population et celui du Maire, le résultat est nettement prévisible.

 

Les commerçants et associations faisaient campagne pour une fête mieux encadrée sur le plan de la sécurité, les commerçants acceptant d'en prendre une partie à charge. Il est certain que celà va représenter un manque à gagner important pour les débits de boissons et autres traiteurs hors-campo de feria : leur argument était que leur chiffre d'affaires baisserait de 50 % avec contre-coup sur la valeur de leurs fonds.

 

Mais la saleté générale, les nuisances pour les riverains, l'insécurité des festayres eux-mêmes avait atteint cette année des sommets.....que les habitués préssentaient.


En contre point, il est dommage qu'une population ne se sente pas plus partie prenante dans sa fête au point de la rejeter en bloc , bons et mauvais moments. Il est vrai aussi que la majorité de la population est composée de gens qui n'y avaient aucun intérêt économique et en avaient marre de voir les professionnels locaux ou venus d'ailleurs "vendanger" sans tenir compte depuis quelques années des appels du Maire à la concertation, à la modération, à la participation financière . Mais personne n'entendait......que le bruit des tiroirs-caisse ! 

 

Le journal La Dépêche donnait hier en ligne des résultats inexacts qui ont été corrigés dans la nuit. Voiçi les chiffres exacts publiés par France Bleu Gascogne ce matin, lundi.

 

60% des votants se sont déplacés hier à Vic Fezensac pour donner leur avis sur l’avenir des fêtes populaires.
Le résultat :
2557 inscrits, 1517 votants, 15 blancs ou nuls, 1502 exprimés
Solution 1 : la poursuite de la fête sans aucun changement = 6%
Solution 2 : poursuite mais avec des améliorations = 43 %
Solution 3 : suspension pour deux ans mais avec poursuite corrida = 50.8%.

 

Ce qui n'enlève rien aux deux points clés : forte mobilisation sur le sujet et rejet net.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 17:49

Geoportail est en ligne depuis quelques années mais s'est enrichi (depuis février 2011) de nouveaux fonds de carte qui peuvent se superposer avec les cartes IGN  ou les vues aériennes actuelles.

Il s'agit des planches appelées Minutes de l'Etat Major ( 1/40 000) et qui sont des levées sur le terrain faites à la main entre 1825 et 1866 c'est à dire pour les Landes après la première période de fixation des dunes mais avant le boisement généralisé. 

J'ai travaillé sur la dalle Mimizan-Saint Julien en Born- Mezos  (chaque dalle fait 20 x 20 km) et il me semble que les apports sont les suivants :

 

Les officiers géodésiens hommes de terrain ont été attentifs à la toponymie.

D'abord parce qu'ils nous donnent la "vraie" prononciation des mots gascons qu'ils ne connaissaient peut-être pas : par exemple la lette de Bapourrut ( le contrebas broussailleux) qui est mal orthographiée en Bapouret sur nos cartes actuelles. Autre exemple : le quartier des Lurgues à Mimizan déformé aujourd'hui en maison forestière de Leslurgues et non des Lurgues.

Ensuite parce qu'ils sont incomparablement plus précis : entre Bias et Saint Julien, ils situent les lettes de Sourrientoun, des Arrouns, de Pètebière, de Bourrouet que nous ne retrouvons plus sur aucune carte.

 

Leurs relevés d'altitude sont assez prècis (moins de 2 m d'écart avec le profil actuel) et permettent de se faire une idée des endroits où le point de vue était dégagé pour les visées. C'est la cas d'un Signal de Contis situé près de la RF des Cinq Lettots dans le secteur où nous l'abandonnons souvent pour monter doucement par la vieille piste cyclable des Brigands.

 

Les lagunes, étangs, courants vagabonds sont bien tracés et permettent de se faire une idée du mauvais écoulement des eaux comme ce Lac de Péteuille qui fait plusieurs dizaines d'hectares, 60 ha certainement -incomparablement plus grand que La Moulasse-  et  qui se réduit aujourd'hui à un trou d'eau de 60 ares  souvent à sec .

 

Les chemins sont quasiment fixés et je vous invite à faire une recherche sur Geoportail Mezos Quartier de Capas et superposer les chemins de 1865 environ : tous nos bons chemins  y sont . Celui vers Tandere, celui vers le Moulin de Capas, celui vers Bias par le Puy Vache ou Baquè...... sans parler de Yosse-Duvergé  alors que pratiquement aucune route secondaire n'existe.

 

Enfin l'habitat est inventorié avec rigueur ( y compris les Parcs (bergeries) et leur nom fidèlement rapporté : au quartier de Baylet près d'Orvignacq le nom initial de la maison est de Machan Cochon ! Pas étonnant qu'il soit tombé en désuétude

 

Pour vos longues soirées, essayez donc Geoportail et ses minutes de l'Etat Major : en images, en couleurs.....c'est pas du baratin !

 

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 18:17

Depuis jeudi soir, la météo rééquilibre ses statistiques de pluviométrie des trimestres précédents.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, quasiment 50 mm de précipitations au cours d'un orage en Technicolor, vendredi soir on dépasse les 90 mm ( difficile à dire car peu de particuliers ont des pluviomètres d'une telle capacité). L'orage était très concentré sur le secteur d'Aire-Nogaro et a tué une personne à Barcelonne.

Les chemins sont hors d'état comme le montrent les deux photos et notamment notre route d'accès du Castéra.darnaudery 002

 

 

orage-02-09-001-copie-1

 

 

Le ruisseau parallèle à la route coule au fond d'une entaille d'au moins 1,50 m : le voici totalement comblé par les matériaux arrachés à la pente. Et forcément, l'eau est passée sur la route !


 

 

 

Beaucoup de branches et même de vieux arbres sont tombés mais ce que je regrette le plus, c'est un rang de haricots tarbais totalement couchés par l'orage. Ils étaient exceptionnellement beaux et prolifiques. Je verrai bien ce que je peux sauver quand il fera plus sec.

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 22:32

NSP 08-2011 Tiago Santos 110 

 

 

 

 

 

Tiago Santos est le protégé de Victor Mendes et  a illuminé la novillada de la Junta ce samedi 27 août comme il l'avait fait à Maubourguet quelques jours auparavant.

 

 

 

 

 

 

 

Dans le Sud Ouest, nous sommes tous un peu nostalgiques de Victor Mendes : son allant dans l'arène, son toreo de cape, ses poses de banderilles, sa muleta puissante... et les filles ajouteraient sa belle gueule,  son sourire, son sens du compliment à chaque aficionada. Même s'il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir vers l'alternative, son protégé Tiago Santos semble marcher sur ses traces.

 

A AIre, venu en dernière minute pour remplacer un novillero défaillant, il a coupé trois oreilles à deux jolis novillos de Darré dont il a exploité au mieux les qualités. Toréant dans une surface restreinte, la main basse et la muleta très douce, il a embarqué  le dernier novillo qui faisait l'avion sur les deux cornes. Quelques redondos ont donné un aperçu d'une souplesse de ceinture hors du commun servie, il est vrai, par une assez grande taille.

 

NSP 08-2011 Tiago Santos 099Et comme il avait banderillé dans un registre très complet (les novilleros qui  banderillent deviennent rares) il fut triomphalement fêté par le public. 

 

A la fin de la temporada, Tiago va passer en piquées : j'espère que l'empresa qui sera retenue pour 2012 aura la bonne idée de nous le présenter à nouveau le 1er mai. On le reverra avec grand plaisir, en tous cas ses supportrices l'attendent

NSP 08-2011 Tiago Santos 113

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 10:40

Claouey 08-2011 016

 

 

Deux jours à Claouey, dans la presqu'ïle du Ferret, nous ont permis de voir une partie de la famille absente lors de l'anniversaire de Manon, de profiter des "joies" de la circulation touristique en cette fin Août et aussi de juger de la vitesse d'avancement des nuages d'orage sur le Bassin.

 

Mais finalement les couleurs des cirés et la saturation des ciels orageux peuvent donner des contrastes intéressants !


Claouey 08-2011 014

En plus de la gastronomie locale traditionnelle ( huitres-saucisses) nous avons aussi dégusté du maîgre (poisson qui ne fait pas grossir sauf s'il est servi avec Tariquet, vin d'Alsace ou du Chili) des pâtisseries maison, des viennoiseries d'un magasin réputé de la presqu' île.


Mais il y eut aussi une séance plage où la mer était si plate qu'elle n'incitait pas à une baignade prolongée. Nous jouâmes donc au pendu sur le thème de la mer : je n'ai pas osé proposer l'hippocampéléphantocamélos de Cyrano, mais Arthur nous a sorti le liopleurodon  ( ou un truc du genre qui est un grand animal marin du jurassique) et Michèle nous a fait chercher un bathyscaphe !

Finalement, y a pas que le VTT dans la vie : les méninges aussi peuvent servir !

Claouey 08-2011 002Le temps incitant à des activités ludiques mais sèches, le trempoline fut à nouveau mis largement à contribution par la petite famille!

Claouey 08-2011 008

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:57

Au mois d'Août, la diaspora gasconne rejoint le Tatiou et ce fut le cas encore en 2011.

 

Anniv Manon 011

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout d'abord Marie qui après plusieurs mois à New York, un boulot à Gstaad et un séjour mouvementé à Porto est venue nous parler de ses projets de jeune diplômée.

 

 

 

 

 

 

Ensuite Manuella, son compagnon Carl et leur fils Nathan qui sont venus de Martinique se reposer un peu avant d'entamer les fêtes de Dax. Se reposer est d'ailleurs un terme inadapté pour Carl qui souhaita faire une vingtaine de kms à vélo et qui en revint..... fondamentalement  meurtri.

Visit blog 01 

 

Visit blog 03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visit blog 02

 

Après Manou, émigrée en Martinique ce fut à la Gabardanne Cécile émigrée en Guadeloupe de venir reprendre avec Michèle les interminables conversations entamées il y a bien 15 ans mais renouées chaque année. C'est vrai que le Tariquet peut aider celles qui parlent généralement très peu.Visit blog 04Peyni-Lopez 002Aux alentours du 15 Août, nous avons également eu la visite de Céline Peynichou, son compagnon Bernard et leurs enfants Neel ( le plus grand) et Eugène ( 10 mois).

Neel est un fana de pêche mais il a encore beaucoup à apprendre et nous lui avions trouvé les meilleurs professeurs : Jean Claude L. pour le Courant de Mimizan ( lançons, éperlans....à la dandinette) et Jean Paul T. pour la péche en rivière autour de Castelnau.

 

Si la pêche au Courant fut fructueuse, celle en eau douce fut miraculeuse : de la friture de gardons, ablettes, goujons, vairons pour 6 personnes et une truite de 28 cm que le pêcheur apprécia d'autant qu'elle fut capturée avec un bas de ligne très fin.

Peyni-Lopez 018Peyni-Lopez 030Peyni-Lopez 031

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peyni-Lopez 034Peyni-Lopez 028Au total un excellent après-midi au bord de l'eau partagé par toute la famille sous les ombrages des peupliers.

 

Je ne vous ai pas encore parlé d'Eugène le dernier-né. Il est tonique, calme, sociable, toujours prêt à passer des bras de l'un à ceux d'une autre, bavard dans un sabir encore un peu difficile à déchiffrer. Et pour rester dans le domaine halieutique je lui ai appris le refrain des piranhas, celui où les méchants poissons viennent vous chatouiller.

 

Peyni-Lopez 004Peyni-Lopez 029

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:27

Anniv Manon 023

 

 

Manon a fêté son anniversaire en ce début d'Août. Ce fut l'occasion pour ses parents de regrouper toute la famille ou du moins d'essayer....

Les grands-parents, taties, cousins et cousines avaient donc pris le chemin d'Orist rejoints l'après midi par les amis des parents.

 

 

 

 

 

Anniv Manon 044

Pour les cadeaux, il y eut d'abord le thème de la cuisine : dinette presque vraie, ustensiles, mixers, légumes ....jusqu'au tablier et à la toque marquée "Petit Chef" qui lui va comme un gant. Et puis il y eut les innombrables stickers, gommettes, livres,albums de coloriage et la panoplie des fringues, tee shirts....la plupart roses et siglées Roxy, Hello Kyttie, Barbie  Devinez pourquoi ?

Ainsi armée pour  séduire un Prince Charmant et le conserver par ses créations culinaires, Manon peut envisager l'avenir avec sérénité. Mais on rappellera à celui qui se laisserait ainsi séduire que sur la toque était écrit "Petit Chef" et que ça vaut aussi en dehors de la cuisine !

 

Cette date fut surtout pour nous tous l'occasion de se retrouver à table et vu le nombre de convives, la salle à manger avait pris des allures de salle des fêtes d'Orist ! Ensuite quelques courageux  ( mais vraiment peu) partirent pour une promenade digestive dans les barthes !

Anniv Manon 045

Anniv Manon 046

Anniv Manon 047

Merci à Jean Claude L pour quelques unes de ces photos.

Partager cet article
Repost0