Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:16

Je vous avais déjà parlé des prénoms familiaux  : c'est un grand plaisir pour moi d'ajouter à cette liste celui de Pierre, le dernier-né.

 

Pierre en gascon c'est Peïr ( mais le r ne s'entendant pas, celà se prononce pey, avec un é bien aigu). J'insiste sur ce é car sinon vous ne comprendriez pas que la forme dérivée soit très souvent : Saint Pé de Bigorre, Sen Pé do Mon à côté de Mont de Marsan.

Ce prénom est le plus répandu en Béarn en 1385 ( recensement des feux par Gaston Febus) et certainement aussi en Gascogne : sa forme est Pé, Pées ( comme Bernard le guide) 

 

 

Les spécialistes des noms de famille gascons ont aussi noté une kyrielle de noms de famille formés sur la base Pé + nom de la maison ou du quartier ( Pédehontaa en Béarn : le Pierre de la fontaine, Pédarré : le Pierre de la maison à l'Ouest du village) ou Pé + nom de mêtier ( Péfau, Péhau : le Pierre forgeron) ou encore Pé + forme de végétation ( Pécassou, Pécastay, Pébarthe  suivant qu'il s'agit du chêne ou du chataîgner ou de milieux humides)

 

Mais le plus intéressant pour le petit Pierre d'Orist, ce sont tous les petits noms agréables qu nous pourrons lui donner :de Peïrou ( littéralement Petit Pierre) à Peïroton ( Peyroutoun) le petit Pierre chéri . C'est ce que l'on appelle un hypocoristique.

 

Et comme Peïroton est aussi le titre d'une chanson enfantine traditionnelle , vous vous doutez bien qu'il y aura droit ! Elle décrit un gentil garçon qui vit plus ou moins de braconnage et qui dépense le dimanche en chopines ce qu'il gagne la semaine ; pas très moral mais bon pour l'endormissement après le  biberon.


Il y aura aussi Peïrot ( Haut, Peïrot, bam camina de cap a l'imortelo dit la chanson mais celle là ne vaut rien pour s'endormir ), mais également Peyroulet ( nom de scène d'un artiste toulousain il y a quelques décennies), Piarou, Pieroun..... 

 Pour les Basques ce sera Peïo !

 

" De sen Peïr a Sen Joan " signifie toute l'année car Saint Pierre se fête fin juin, quelques jours à peine après la Saint Jean. 

 


Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:14

Le petit Pierre Latterrade est venu au monde ce vendredi 25 novembre vers 4 h du matin. La maman se porte bien et le papa est aux anges. Quant aux grand-parents, devinez ?

 

Pierre mesure 50 cm et pèse 3,5 kg. Né le jour de la Sainte Catherine, on lui souhaite de prendre racine dans la vie.

 

Nous allons lui rendre visite prochainement et vous ramènerons quelques photos.

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 22:17

La première étape de l'humidité c'est la boue : la hanga, exemple que je prends souvent pour illustrer la filiation latin  (fanga)  gascon ( hanga) , et français (fange). Lorsque la boue devient épaisse, collante c'est  la hangasse ( bourbier important par l'augmentatif asse). 

 

P3090009.JPGLorsque les zones humides sont plus importantes , on parle dans les Landes de Gascogne de Brau ou Braou  : le terme est attesté sur les cartes de Gabarret à Saint Julien en Born. Grabe ou graoue étaient employés : combien de tracteurs à deux roues motrices des années 70 se sont engraoués dans des bas-fonds ? Méfiez vous en hiver des lieux baptisés Lagrabe....

Evidemment, la lagune lagüe connue de tous les landais !

 

Dans la région de Losse, la même configuration se nomme Bourn et vers la côte océane Piaou ou Piaouje ( Sainte Eulalie en Born) : j'avoue ne pas avoir trouvé de corerspondance à ces termes dans mes dictionnaires, recueils de toponymie.....Vos commentaires avisés seront bienvenus.

 

Pour les marais de plus grande importance, il semble que le terme générique soit palus ou palud (dans le Médoc) : on le retrouve effectivement sur les cartes mais je ne l'ai jamais entendu entre Tarbes et Aire sur l'Adour ; et pourtant je l'aurais facilement retenu car ancien latiniste et élève d'un prof d'EPS nommé Palustran !

 

Les chasseurs possèdent un vocabulaire prècis pour désigner les endroits où les bêtes sauvages vont se rouler dans la boue : la soulh est une petite mare, un bourbier, un cloaque où les sangliers vont se rouler "se bouquiller" ou "se bourriquer". Ces deux expressions sont directement issues du gascon bouquilha's  ou bourrica's qui signifient pour des animaux se rouler par terre. Ce qui prouve que les chasseurs utilisent un gascon prècis sans le savoir !

 

Le terme clot désigne un trou ( on jouait aux billes à la clotte) plus souvent une mare, qu'elle soit naturelle ou artificielle. Par contre u pesquè est une création de l'homme : il est théoriquement destiné à contenir des poissons ( pèch), il faudrait donc le traduire par vivier.  

 

Enfin reste entier le mystère de ce que l'on nomme phonétiquement en Rivière Basse "goze" nom féminin qui désigne un trou d'eau  laissé par les bras morts de l'Adour. Je ne trouve ce terme en aucune orthographe ( go, gau, se, ze) dans le dictionnaire historique de la langue française Robert en 3 vol.

J'en déduits qu'il est gascon.... mais ne le trouve pas plus !    Est ce une déformation de gourg ( trou profond, peut-être ) de gau  (cours d'eau artificiel en Bigorre, je ne pense pas car ces gozes sont bien naturelles) ?  Qui me mettra sur la voie ?

               

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:35

 

 

Nov-2011-008-bandeau.jpgJe viens de refondre l'article Castelnau Rivière Basse - mon pays natal- sur Wikipedia et le beau soleil de ce mercredi m'a incité à aller y faire quelques photos.

 

Les vignes sont magnifiques, les arbres commencent à prendre de belles couleurs, les Pyrénées ferment agréablement le décor vers le Sud.

 

Si vous passez dans le secteur, je vous incite tout particulièrement à visiter le  quartier de La Tyre (prendre la direction Madiran jusqu'au chateau d'eau puis suivre le fléchage). Alain Brumont a installé en bord de route un belvédère entourant le tronc d'un vieux chêne : on y voit jusqu'à la vallée de l'Adour ( les silos de Barcelonne du Gers) et bien sur tout le Vic Bilh et la chaîne des Pyrénées.Nov-2011-004.jpg

 

Nov-2011-007.jpg

 

Nov-2011-012.jpg

 Nov-2011-025.jpgCe paysage est celui que vous avez depuis le quartier du Rengouert à 2 km environ du belvédère de La Tyre. Nous sommes ici au dessus de Chateau Montus .

 

Et en se retournant un petit panorama sur le bourg fortifié de Castelnau : son donjon ruiné et le clocher installé sur une ancienne tour de guet.

 

Signe des temps, c'est maintenant la maison de retraite qui défend l'entrée du village. Les Castelnauviens jadis surnommés Balens Lobates ( vaillants chasseurs de loups ) se sont bien assagis.

 

 Nov-2011-CRB-bandeau.jpg

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 21:19

Adour Barque automne 002J'ai déjà eu dans ce blog le plaisir de vous faire visiter les barthes que je connais maintenant bien mieux, depuis que la famille s'est installée à Orist. 

Si vous cliquez sur la catégorie "Promenades Environnement" dans la colonne de gauche vous la découvrirez au coucher du soleil, en hiver pleine d'eau, en été sous le soleil, vous ferez connaissance avec ses chevaux, cigognes, cistudes, sangsues, chasseurs, pêcheurs, bateliers.....

 

Mais aujourd'hui j'ai eu une autre vision de l'Adour : celle que l'on a depuis le fleuve lui-même.

 

 

 

 

Adour-Barque-automne-015.jpgJean a retapé une petite barque en polyester, ancienne annexe de forme canot et y a installé un moteur qui fut il y a quelques décennies celui de l'annexe de Jacke R. à Claouey :  Evinrude, 2,5 CV, 2 temps, monocylindre;  ça vibre, c'est rustique mais increvable ! Il a aussi un 6 CV bicylindre plus puissant  qui date de la même époque et a la même origine.

 

Profitant du beau temps, nous sommes montés de Port Carrere à OAdour Barque automnerist jusqu'au confluent du Luy puis au Vimport : 8 km de montée avec la marée, la puissance est suffisante.

 

Avec la belle lumière d'automne, les platanes qui bordent les berges ont pris des couleurs somptueuses. Les aigrettes accompagnent parfois la barque ( pourquoi ?), les empierrements révèlent tout le travail des hommes pour canaliser le fleuve et le rendre navigable et justement les membrures d'une vieille gabarre, pourries dans la vase viennent nous rappeler les heures glorieuses de la navigation.

 

 

 

 


Les randonneurs à VTT sur le chemin de halage saluent la barque : c'est vraiment une vision décalée et une très agréable promenade. D'autant plus que comme la barthe, l'Adour change au fil des saisons. Avis au pilote !

 

Adour-Barque-automne-005.jpg

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 21:36

  Manon est revenue de l'école avec des "devoirs" ! Et   nous qui pensions que ça n'existait plus : il fallait raconter sur le cahier de vie ses vacances, parler de ses animaux familers, le tout bien sur par l'image parce que même douée.... l'écriture attendra.

 

Animaux-Manon-008.jpgAlors nous avons tra vaillé : Jean Paul a montré ses pigeons, ses palombes, ses poulets....et à l'occasion nous avons dégusté une somptueuse côte à l'os - cèpes arrosée d'Argile Rouge ( les initiés comprendront que ce n'est pas la matière dont on fait les tuiles).Ferme-Cerfs-022.jpg

 

Dimanche nous sommes allés faire une promenade à la Ferme aux Cerfs et Sangliers du Houga. Promenade qui a ravi Manon d'autant que nous avons vu dans un champ à 100 m plusieurs milliers de palombes décoller dans un grand bruit d'ailes. Nous avons pu aussi voir quelques exemplaires des boeufs gascons, une race ancienne et rustique qui était en voie de disparition.

Ferme-Cerfs-001.jpg

Ferme Cerfs 035Cerfs, biches, daims petits et grands, sangliers et marcassins ont apprécié le maïs ainsi que les glands que nous avons eu la bonne idée de ramasser pendant la promenade.Ferme Cerfs 015

Ferme-Cerfs-029.jpgFerme-Le-Houga-003.jpg

Ce dimanche après midi, j'ai tiré les photos, imprimé, Michèle les a collées puis écrit sur le cahier et enfin Manon a eu droit a une belle coiffure d'Indien entièrement garnie de plumes ....de palombes.  On l'appelera "petit chef aux  plumes bleues" 

 

Plumes palombe 002

Le salmis, lui est au congélateur.

 
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 11:14

Si on accable l'entraîneur quand les matches sont mauvais, il faut aussi lui reconnaître quelques petits mérites quand son équipe sort un très grand match contre une équipe de référence jouant chez elle.

 

Je reconnais beaucoup de qualités à Marc Lièvremont mais surtout beaucoup  de qualités humaines  assorties d'une grande dose d'élégance qu'il partage avec Jo Maso.

 

D'abord au plus fort de la tourmente, il n'a pas refusé la confrontation avec les medias pour protéger son équipe et ses joueurs. Et pourtant les questions étaient souvent à la limite de la mauvaise foi au point de provoquer le fameux "Tu m'emmerdes avec ta question..." de la part de quelqu'un qui pourtant ne s'est jamais échappé .... mais qui n'oublie pas que la presse l'a qualifié " de petit entraîneur de Pro D2" et ses adjoints de " têtes d'idiots" Et pourtant la mélée française avec "l'idiot" Retière a fait souffrir toutes les  mélées du monde...sans que le calendrier ne lui donne la possibilité de se mesurer à l'Argentine ni de ridiculiser l'Australie.

Et je ne parle pas de la FFR qui le torpille en nommant Saint André en pleine CM, qui tolère la présence des agents des joueurs dans le même hôtel, de l'attitude de "grands" entraîneurs qui refusent de libérer un joueur trois jours de plus ou qui  - à trois jours de la finale -commentent le non-retour d'un exclu indispensable à l'équilibre du groupe France !

 

Ensuite ses qualités d'honnêté : beaucoup de franchise avec ses joueurs sans copinage. Dans la famille Lièvremont on a reçu une  vraie éducation chrétienne et morale et ça se voit. Et puis il a su fédérer des "hommes de vestiaires"  autour de Dusautoir certes exemplaire dans le comportement mais qui me paraît trop effacé comme capitaine : Nallet, Papé, Harinordoquy, Bonnaire, Rougerie qui lui ont apporté toute leur autorité morale. Et ils feront certainement de grands entraîneurs. Et comment ,en le voyant à la limite des sanglots parler des qualités humaines de son staff, pourrait-on douter de son investissement personnel jusqu'au plus profond de ses tripes ?. Et son coeur n'a t-il pas encore plus pleuré quand pas un des joueurs ne l'a publiquement remercié : celà me confirme que Dusautoir n'a pas les vertus morales d'un capitaine. 

 

Enfin son sens de l'élégance : contre l'avis de quelques joueurs, le staff choisit de laisser les All Blacks jouer devant leur public en noir, c'est à la fois élégant et habile  ( quand on mobilise ses joueurs depuis quatre mois sur cet objectif, pourquoi changer un élément de motivation ? La finale lui a donné raison). Quand il rencontre l'arbitre Joubert et lui annonce qu'il ne critiquera pas son arbitrage quoiqu'il se passe , c'est élégant et très politique. La finale restera dans les mémoires celle où un arbitre a été submergé par la pression et où des Français très dignes l'ont respecté.

 

Restent ses choix techniques : on peut tous les discuter mais au fil du temps des évidences s'imposent. Imanol n'a pas apporté son potentiel au début : sa mise au frigo a été salutaire quand on voit ses énormes matches de fin de tournoi. Traille a peu joué : mais sa prestation contre les Blacks prouve qu'il n'avait pas du tout sa place dans ce groupe. Il a fait confiance à Mermoz ; il a fait confiance à Rougerie même lors de prestations médiocres et les phases finales lui ont donné raison.

Restent Trinh Duc qui chaque fois qu'il est rentré a prouvé qu'il avait le niveau et Yachvili qui a démontré qu'il ne l'avait plus. Mais certainement que  Trinh Duc et Parra auront eu avec l'entraîneur une conversation franche et la certitude que son choix n'était dicté ni par le copinage ni par des raisons plus obscures encore !

 

Le petit entraîneur de Pro D2 avait peut-être un projet de jeu trop ambitieux, mais pour la gestion de ce grand rendez vous  " il avait tout d'un Grand".

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 21:28

C'était aujourd'hui laPALOMBIERE CADROY Saint Luc qui est selon les palomayres de tradition jour du "gran truc" de la migration. Cette année la Saint Luc n'aura pas été conforme à sa réputation : passage quasi nul dans le Sud Ouest , alors que depuis deux ou trois  jours, grues, rapaces, pinsons filent cap au Sud.

 

Ce manque d'animation a provoqué quelques siestes involontaires ou digestives et  de la part d'un chasseur bien inspiré ( Brouquinat à Aurice 40) un nouveau proverbe " A la Sen Luc, lo gran cluc" ( la grande sieste).

 

Et je suggère aussi à ceux qui ont posé puis loupé le tir " A la Sen Luc, lo gran malestruc" ( maladroit) ou à ceux qui ont eu des ennuis divers dans les ficelles, raquettes, libération des volants, appeaux  " A la Sen Luc, lo gran estrabuc" (  obstacle qui fait trébucher au sens propre  ou obstacle inattendu dans une affaire en cours au sens figuré).

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 20:55

Nous venons de passer  une semaine au bord du Bassin : pas vraiment du tourisme mais un bon moment quand même avec quelques bons plats (  Martine) et bonnes bouteilles ( Jacke ) pour agrémenter ce petit chantier.

 

Peinture Fr 001Comme toujours en peinture, le plus long est la préparation des fonds. C'est la ligne que vous trouvez toujours exagérée sur les devis, mais lessivage, ponçage, rebouchage, reponçage sont longs et parfois fastidieux. Quand on prend les pinceaux, la moitié du chantier est réalisée.

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement, nous étions deux à bosser : Michèle a faitPeinture Fr 011 preuve de beaucoup d'application pour peindre les petits bois des fenêtres sans déborder sur la vitre. Elle a aussi largement participé à l'élagage des chênes, à la taille des arbustes....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peinture Fr 012

Tels les meilleurs compagnons que j'ai fréquentés sur les chantiers, nous avons consacré le vendredi à nettoyer, ranger le matériel, recharger le fourgon et à 16 heures pétantes, le chantier était livré.

Peinture Fr 013

Peinture Fr 015

 

La meteo étant hors-normes saisonnières, nous en avons profité pour vous ramener - à défaut des huitres qui étaient excellentes - ces cartes postales du Bassin baigné en soirée par une très belle lumière d'automne. Peinture Fr 009

 

Peinture Fr 004

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 11:59

L'ONF n' a pas chômé en septembre et nous avons pu nous en rendre compte lors de notre rando du dimanche 2 octobre

 

Création d'une nouvelle piste forestière empierrée qui joint la RF des Lettes au Chemin Central, celui qui débouche à la Maison forestière de Lespecier. D'une longueur de 1153 m exactement  cette piste en cours de construction se situe à environ 250 m de la limite de Saint Julien en Born . Elle reprend grosso modo le tracé d'un chemin existant. Selon le dossier de consultation des entreprises elle comportera de courtes parties à 11 et 13% de pente. Cette piste s'appelera Piste de la Cabane de Bias

 

Travaux de gros entretien sur la RF des Cinq Lettots qui est totalement reprofilée et cylindrée depuis la barrière de la route de Lespecier. Cette piste avait été ouverte au printemps 2001.

 

Travaux sur les pistes cyclables : la piste cyclable de la Côte va devenir Véloroute européenne : revêtement en enrobé d'au moins 2 m de large, signalétique...L'ONF pilote le chantier.  La partie Mimizan Plage-Lespecier est programmée, la partie Vielle Saint Girons - Nord de Saint Julien en Born également . Reste à savoir ce qui est prévu sur la partie Lespecier- limite Nord de Saint Julien qui ne figure dans aucun compte-rendu.

Enfin la piste cyclable des anciennes colonies de Contis  au Pont rose est en cours de dessouchage. Elle passe le long de la route ( fermée à la circulation automobile) puis emprunte une partie de la la Piste du Phare. Elle ne passe donc pas devant le grand camping des Seurrots ce qui est réjouissant compte tenu de la circulation estivale et des véhicules garés sur l'emprise de l'actuelle piste.

 

Quant à la piste Mimizan Bourg -Bias, elle en est toujours au même point : mort ! Mais là l'ONF n'y est pour rien

Partager cet article
Repost0