Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 20:59

Je ne me plains pas du beau temps : il me permet de faire du vélo, de semer pommes de terre et godets de courge, d'entretenir un peu le bronzage antillais à la terrasse du Gambetta... En même temps, je m'inquiète de l'état des nappes souterraines qui seront chargées cet été d'alimenter nos rivières, nos jardins, nos arbres...

 

Depuis septembre 2011, il aurait du tomber au 10 mars environ 550 mm d'eau, il n'en est tombé que 381 ( dont 155 mm en décembre soit 1,6 fois la normale). Ces précipitations sont vitales car la végétation d'hiver les consomme peu et elles descendent donc lentement dans le sol.

Lorsque je regarde la situation des aquifères landais, je constate qu'ils sont tous inférieurs à la moyenne.

 

Seules les réserves qui réalimentent le bassin sont à un bon niveau mais c'est parce que le culot ( ce qui reste à la fin de la campagne précédente) était important et que les précipitations de décembre les ont totalement  regarnies.

 

Il peut encore pleuvoir avant le milieu du printemps mais l'élévation des températures et la consommation des végétaux sont bien moins favorables à la reconstitution des aquifères. Donc on va rapidement se diriger vers des restrictions.Et nous n'aurons peut-être pas la "chance" d'avoir comme en 2011, un mois de juillet pourri qui a arrosé maïs, jardins, pelouses

 

Ce qui m'inquiète le plus, c'est que depuis que j'ai commencé mon blog ( vers 2005 je crois), j'en suis au troisième printemps où les cumuls de précipitations sont significativement inférieurs aux moyennes.C'est plus qu'inquiétant !

 

NB : preuve de la sècheresse, les attaques de chenilles processionnaires sur les pins ont repris début mars. Apparemment les quelques jours à -10,-12° ne les ont pas calmées !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
J'ai aussi appris ce matin que l'Espagne connaissait sa pire sècheresse depuis 70 ans.
Répondre