Jeudi 7 octobre 4 07 /10 /Oct 15:11

Publié dans : Promenades Environnement

Barthe Orist 2

Barthe Orist
Barthe Orist

La colline où habitent Jean et Claire domine les barthes de l'Adour. La barthe c'est un espace naturel bordant le fleuve qui se vide et se remplit au gré des marées et des montées de l'Adour. Cet espace naturel a été aménagé par l'homme et Colbert fit venir des Hollandais pour implanter des portes à flot qui limitent l'entrée d'eau saumâtre et à marée basse permettent aux "esteys" (fossés et ruisseaux de la barthe) de drainer le lieu.

 Ces barthes sont souvent des propriétés communales et gérées en syndicat : les éleveurs locaux y laissent leurs troupeaux essentiellement des juments et chevaux barthais ( petits et trotteurs infatigables, ils étaient souvent le cheval d'attelage des médecins de campagne landais avant la guerre de 14)

 

La conjonction de forts coefficients de marée et de fortes précipitations ont provoqué l'inondation de la barthe qui joue ainsi son rôle de champ d'expansion des crues, protégeant Bayonne qui sans elle aurait beaucoup plus gravement "baigné".

 

Ce dimanche soir ( février 2009) Michèle a pris au soleil couchant d'une belle journée, cette photo de la barthe d'Orist inondée. Une vision paisible qui nous change des paysages traumatisants de ces derniers jours.

 

La barthe est une alternance de haies bordant les esteys et d'immenses prairies naturelles plus ou moins marécageuses. Les grues s'y réfugient quelquefois car les Pyrénées ne sont qu'à une grosse trentaine de kilomètres.  On y trouve aussi des cigognes, des aigrettes, le circaète qui y trouve des couleuvres en abondance. Et bien sur, tout le gibier d'eau : on le chassait il y a encore une trentaine d'années en se cachant derrière une jument dressée pour avancer tête au sol comme si elle broutait. Les canards et oies ne se méfiaient pas. Le chasseur tirait en appuyant son fusil sur le dos de la jument habituée à ce bruit. Les barthes fournissaient aussi des milliers de sangsues aux hôpitaux parisiens, ramassées par tout une population de braconniers, pécheurs ( piballes, anguilles) cueilleurs.... 

 

Aujourd'hui ces espaces sont classés Natura 2000. Pour l'instant la réglementation environnementale ( avec l'appui des chasseurs, curiosité landaise) et la chute du cours des céréales ne l'ont pas laissée coloniser par les maïsiculteurs. Mais il reste beaucoup à faire pour que l'anguille y retrouve son habitat : c'est le principal enjeu des dix prochaines années car elle est en déclin très marqué au niveau de tout l'arc atlantique du Portugal à la Scandinavie.

 

En attendant la barthe est le lieu préféré de Manon : on peut faire du vélo sur le chemin de halage et surtout y admirer les cigognes et  innombrables chevaux, barthais, comtois....qui la parcourent.


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : La langue, l'histoire, les paysages de la Gascogne, des Landes, des Pyrénées ainsi que la pratique du VTT, de la randonnée. Vie familiale.
  • Contact

Profil

Images Aléatoires

  • Barthe hiver 010
  • Paris Noel 2012 006
  • Barthes juillet 2011 026
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés